Comment bien estimer son bien immobilier avant de le vendre ?

Bien immobilier
Lorsque l’on souhaite vendre sa propriété, il est important de ne pas se tromper sur le prix affiché. Pour cela, estimer son bien est essentiel. Dans cet article, découvrez comment se passe une estimation pour que vous puissiez jouir de vos liquidités le plus rapidement possible.

Déterminer le prix juste du logement

S’il y a bien une chose à ne pas faire lorsque l’on souhaite estimer sa maison, c’est de surévaluer celle-ci. Vous devez évaluer différents critères de manière objective afin de trouver le « juste prix » du bien. En ce sens, Kallisté Conseil s’occupe de votre estimation immobilière, pour que vous puissiez vendre l’esprit serein. Le risque que votre bien immobilier soit à un tarif supérieur au marché s’annule ainsi. Grâce à cette évaluation du prix immobilier, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre bien immobilier se vende dans un délai raccourci. En moyenne, un logement se vend en 90 jours en province et en 82 jours en région parisienne. Parmi les caractéristiques prises en considération dans l’examen du prix du logement, il y a l’aspect visuel tout autour du bien. Une maison ou un appartement avec une vue sur un monument historique va voir son estimation grimper, car cela viendra directement valoriser son prix au mètre carré. Il en va de même pour une orientation sud-est ou sud-ouest : en moyenne, l’habitation en question sera alors 3 à 5 % plus chère que pour un bien exposé plein nord dans le même quartier.

Prendre en compte l’environnement pour estimer son bien

Que ce soit au sein d’un pays, d’une région ou même d’une ville, il peut y avoir des écarts de prix considérables. D’un quartier à un autre, les mètres carrés peuvent valoir le double. Il y a plusieurs raisons à cela. D’une part, le niveau d’attractivité du coin est un facteur clé. Plus le quartier est animé, plus le prix de l’immobilier est surcoté. Il peut s’agir de la proximité des commerces essentiels (supérette, pharmacie, bureau de poste, boulangerie, banque, est.), mais aussi d’espaces de loisirs et de détente comme des restaurants, cafés ou encore un cinéma. La présence de lieux culturels, de bonnes écoles et de projets de développement urbain sont aussi des atouts géographiques. En outre, le sentiment de sécurité des habitants est aussi à prendre en compte quand on souhaite estimer sa maison. Un appartement situé dans un quartier prisé avec une bonne école à proximité et de nombreux commerces se vendra plus rapidement que s’il se trouve dans un endroit reculé et peu animé. De plus, le prix au mètre carré se trouvera donc augmenté.

Relever les défauts de sa propriété durant l’estimation immobilière

Au-delà des aspects positifs de votre maison ou appartement, les défauts lui appartenant doivent aussi être listés et non cachés. Si votre bien est un appartement, l’état de l’immeuble va conserver ou diminuer la valeur de votre propriété. Ce qui était autrefois un atout lorsque vous avez acheté, peut aussitôt devenir un défaut maintenant que vous désirez vendre. Lors de l’estimation de votre bien immobilier, il faut partir du prix moyen qui est pratiqué dans le bâtiment en question. De là, il est alors nécessaire de pondérer en fonction des points positifs et négatifs de votre habitation. C’est ce que l’on appelle l’application d’une surcote dans le premier cas et d’une décote dans le second. Le prix moyen au mètre carré de votre bien est finalement obtenu et il ne reste plus qu’à le multiplier par la surface totale habitable. Dans des soucis d’objectivité, les agents immobiliers qui s’occupent de votre estimation immobilière disposent d’outils d’évaluation.


Faire une estimation de son bien immobilier
Quelle incidence a l’étage sur le prix d’un appartement ?