5 questions à se poser avant d’acheter une maison à la campagne

acheter une maison

Vous ne supportez plus l’idée d’habiter au cœur des grands centres urbains dans des appartements minuscules ? Vous rêvez d’espace et de grand air ? Dans ce cas, partez sans plus attendre vivre à la campagne ! Prenez cependant le temps de prendre connaissance des informations contenues dans le texte ci-dessous. Vous y découvrirez toutes les questions qu’il est essentiel de se poser avant de concrétiser votre projet immobilier à la campagne !

1. Quels sont les éléments à vérifier en priorité ?

Avant toute chose, vous devez prendre conscience que la majorité du parc des biens en vente à la campagne a été construit voici plusieurs années voire siècles. Par conséquent, il faudra probablement réaliser quelques travaux avant de pouvoir y emménager définitivement et confortablement. Pour éviter de voir le montant de la facture s’envoler, mieux vaut effectuer quelques vérifications lors de la visite des logements. Vous prendrez donc soin de contrôler l’état des murs, de la toiture ou encore de la plomberie. N’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel du bâtiment si jamais vous ne vous sentez pas suffisamment compétent. Un architecte pourra également vous être utile si vous envisagez de casser des murs ou si vous investissez dans une surface habitable importante (supérieure à 150 mètres carrés).

Pour estimer le plus justement possible le montant de votre investissement global, vous penserez également à intégrer le budget nécessaire aux travaux de redécoration intérieure et à l’aménagement des espaces extérieurs de votre (future) jolie maisonLes régions françaises regorgent de maisons à vendre. Il suffit de parcourir quelques annonces immobilières locales pour s’en convaincre et rêver à un prochain déménagement dans une belle maison en pierres. Alors si vous avez envie de réaliser un projet immobilier en Corrèze ou ailleurs, prenez rapidement contact avec les agences immobilières du coin !

2. Quelle sera la consommation énergétique de l’habitation ?

Une habitation ancienne telle une maison de village possède rarement une isolation performante. Il s’agit même bien souvent de véritables passoires thermiques ! Votre consommation d’énergie et le montant des factures qui vont avec risquent bien de s’envoler si vous n’agissez pas. Si le logement que vous visez est occupé, prenez contact avec l’habitant pour obtenir ses factures. Attention, rien n’oblige ce dernier à vous les fournir ! Cependant, ces informations restent précieuses afin de déterminer si il est utile de modifier le mode de chauffage (vous pourrez par exemple investir dans un poêle à pellets) ou de remplacer toutes les ouvertures. Si vous n’êtes pas à l’aise avec tous ces concepts, faites-vous accompagner par une entreprise spécialisée.

3. Quelles sont les infrastructures environnantes ?

En ville, les habitants disposent largement de commerces et de moyens pour y accéder. À la campagne, la réalité est tout autre et la voiture demeure le moyen de locomotion privilégié. Pour éviter d’être trop isolé, il vous faut donc vérifier les infrastructures environnantes. Comment sont les axes routiers ? Une gare se trouve-t-elle à proximité ? Quels sont les commerces proches ? Qu’en est-il des écoles ou des équipements sportifs et de loisirs ? Combien de temps vais-je mettre pour me rendre à mon travail ? Quelle est la qualité de la connexion internet ?

4. Quelle est la fiscalité locale ?

On le sait peut-être moins mais de nombreux projets immobiliers à la campagne avortent à cause d’une fiscalité locale trop lourde. En effet, les communes ont le pouvoir de fixer le montant d’une partie de l’imposition liée à l’habitation. Certaines d’entre elles sont fortement endettées et cherchent donc à faire entrer davantage d’argent dans les caisses. Ne sous-estimez pas ce genre de dépenses ! Il n’est pas rare que certaines personnes doivent revendre un bien acheté récemment à cause d’elles. Attention, cette particularité fiscale ne se limite pas exclusivement à la vie à la campagne. Les villes sont elles aussi concernées par ce phénomène.

5. Quel est le potentiel à la revente du bien ?

Lorsque l’on achète un bien immobilier, il faut toujours se dire que vous le revendrez peut-être un jour. En effet, personne ne connaît l’avenir et certaines situations comme une mutation professionnelle ou un divorce peuvent tout à fait vous arriver. Dès lors, vous comprenez qu’il est préférable d’investir dans un région possédant une forte attractivité et de nombreuses infrastructures (routières ou commerces) afin de disposer d’un vivier de potentiels acquéreurs. Votre bien devra également disposer de tout le confort moderne et ses réseaux (eau, électricité, gaz etc) devront être totalement conformes aux dernières normes en vigueur.

Trouver une agence immobilière à Saint Didier au Mont d’Or
Vendre sa maison facilement et rapidement à Rennes grâce à l’aide d’une agence immobilière